Voyager en solo pour APPRENDRE à faire confiance aux autres

Voyager en solo pour APPRENDRE à faire confiance aux autres

Apprendre à faire confiance aux autres ou même le réapprendre;  c’est quitter cette peur et cette suspicion permanente qui vous surprotecte. À la fin, cette d’angoisse que l’on ressent vis-à-vis d’autrui obstrue la réalité. La vérité c’est que l’humanité est bien plus bonne que l’on ne le croit.

Voyage solo = pas le choix

Quand on est en voyage solo, on n’a pas le choix, on doit s’ouvrir, on doit laisser les gens nous guider. On a quitté l’environnement où on contrôlait tout. Et arrive ce moment où on va bien être obligé de faire confiance à des personnes pour nous aiguiller, nous orienter, nous faire vivre des choses qui peut être à première vue nous paraissent un peu farfelue, …. Justement le voyage solo va titiller ce côté trop méfiants, j’ai même envie de dire « ce côté trop français ». Vous savez cet part de nous qui dit: « attends je ne te connais pas », « pourquoi est-ce que je t’écouterais ». Mais, vous allez vite vous rendre compte qu’avec un tel état d’esprit, en voyage solo, ça va vous porter préjudice. Au contraire si vous êtes dans l’ouverture et que vous faites un peu confiance aux gens vous allez voir que vous allez être agréablement surprise.

Agréablement surprise

En voyage solo, vous allez rencontrer l’humanité. Adieu vos à priori et préjugés; bonjour les « au final, c’était génial ». Vous allez vous rendre compte de la gentillesse des gens. Les choses vont peut-être vous paraître bizarre et inconfortable au départ. Mais, après vous être habitué, vous vous rendrez compte qu’en fait ça vaut le coup! Ces oeillères que vous aviez ne servaient à rien, elles étaient une entrave aux moments incroyables de la vie, c’était tellement dommage. Vous allez sentir la beauté des gens, de l’humanité, vous rendre compte de cette gentillesse, de différente manière de montrer de la compassion, de l’entre-aide humaines. 

Accepter la différence

En voyage solo, vous serez seule donc chercherez à socialiser. Vous serez dans la position de « l’étranger ». Donc vous allez accepter davantage la différence que si vous étiez chez vous. Dans votre ville, vous-même parfois vous regardez « l’étranger » comme un paria (ex: « oh, non le punk rock ne peut pas se mélanger avec le classique »). Dans un environnement étranger, vous allez passer du côté de la curiosité et de la découverte. Vous serez beaucoup plus tolérante pour créer des liens, échanger, partager avec des personnes que vous n’auriez jamais abordé chez vous. Ces personnes diverses et variées vont tellement à vous apporter. Et ça contribuera au fait de faire confiance aux autres et à leur nature, leur singularité.

Voyage solo = maquette de la vie 

Vous allez rencontrer du monde, ça va coller ou pas; vous aurez peut-être donner votre confiance à quelqu’un et vous rendre compte au final que vos valeurs ne s’aligne pas. Et alors? Vous passerez tout simplement à autre chose parce que vous allez rencontrer d’autres personnes. Finalement faire confiance ça fait partie du jeu, ça fait partie de la vie. Si on veut vivre de vrais partages, il faut faire confiance aux autres. S’il s’avère que ces personnes ne sont pas digne de votre confiance, vous irez voir ailleurs, parce qu’en voyage vous êtes plus légères, sans attache. Vous ne devez rien à personne et les autres ne vous doivent rien non plus. Vous serez donc moins dans l’attentes contrairement à votre relation avec un ami d’enfance.

Ne plus être dans l’attente

Le but après votre voyage solo, si vous rentrez (parce que à Challenge Ta Vie, des clients qui ne rentre pas tellement ils ont adoré, ça arrive). Bref, le but, c’est de prendre la vie aussi légèrement avec les personnes que vous connaissez depuis votre plus jeune âge. Peu importe vos relations, personne ne doit rien à personne. Vous ne pouvez pas avoir des attentes concernant une personne parce que finalement c’est vous que vous décevez. Autrui fait simplement un bout de chemin avec nous. Il faut prendre les gens pour ce qu’ils sont et non essayer de les changer. Le voyage va vous permettre de prendre de la hauteur et comprendre que chacun à ses émotions, ses envies, ses problèmes. 

Enfin, j’ai juste envie de conclure en vous parlant de mon expérience. Aujourd’hui, j’ai des amis aux quatre coins du globe. Justement parce que j’ai su faire confiance. J’ai su leur faire confiance au moment où j’étais en voyage. On a pu partager des choses que j’aurai râté si je ne leur avais pas fait confiance. On n’aurait pas créé ce lien, ses souvenirs, cette envie de garder le contact. Un résultat pas si compliqué en soit.