Travailler en voyage: 3 points clefs avant de devenir AU PAIR

Travailler en voyage: 3 points clefs avant de devenir AU PAIR

Être au pair s’adresse peut-être plutôt aux plus jeunes et encore on peut être au pair à n’importe quel âge. Au pair est une solution facile et accessible puisque, aujourd’hui, il existe énormément d’organismes à dispositions. Entrez simplement au pair sur Google est des résultats à travers le monde seront disponible, Irlande, États-Unis, Espagne, …. Les possibilités de le faire en Europe se sont récemment développées. À l’heure actuelle, les pays nordiques sont très à la mode pour cette pratique, où ils ont cette culture forte de l’enfant et des soins à lui apportés mais avec un manque de temps due au travail. D’où une forte demande. Voici les 3 avantages pour vous.

1. Hébergement gratuit

L’avantage numéro 1 de travailler en tant qu’au pair à l’étranger, c’est d’être hébergé et nourri. C’est un avantage non négligeable de ne pas avoir à chercher de logement. Financièrement, au pair est une aubaine car l’argent gagné est directement économisé. Cet argent de poche va faciliter vos sorties sur place et vous pourrez vous faire plaisir. Toutefois, attention au léger bémol concernant vos temps de sortie, vous serez dépendante de la famille qui vous accueil. Clairement vous pouvez tomber dans une famille très cool qui vous laisse cette liberté pour profiter du pays, ou bien, sur une famille plus conservatrice n’ayant pas le même état d’esprit qui ne vous accorde pratiquement aucun temps d’indépendance. Soyez consciente que vous êtes là pour travailler donc oui vous gagnez de l’argent mais en même temps vous y perdez en indépendance.

2. Beaucoup d’organisme peuvent vous aider

Aujourd’hui, il existe beaucoup d’organisme pour vous aider à partir au pair. J’en ai citer dans une de mes video que je vous invite à visionner: Comment décrocher un job à l’etranger : 5 solutions. Il y en a plein et ils prennent tout en charge pour vous. Il vous propose des familles en fonction de vos critères de recherche et vous n’avez plus qu’à choisir. Certains de ces intermédiaires sont gratuits et d’autres payants. Logiquement payer pour ce service est un gage de qualité d’accueil, selon moi. Toutefois rien n’est garanti à 100%, soyez donc sûre que se soit sécurisé en faisant appelle à votre instinct, en vérifiant les avis et commentaires et également en vérifiant si vous pouvez joindre les familles en amont. C’est conseils sont d’ailleurs valable pour n’importe quels organismes payants ou gratuit. En passant par un organisme spécialisé si jamais vous tombez dans une famille où ça ne colle vraiment pas, vous pouvez toujours parfois changer de famille sur place ce qui est plus sécurisé. Sachez qu’en optant pour le payant une énorme charge de travail de recherche vous est ôté et que l’argent déboursé sera rapidement rentabilisé puisque vous allez gagner de l’argent en arrivant.

3. Totale immersion 

Lorsque vous partez travailler en tant qu’au pair, vous êtes en totale immersion. C’est puissant pour apprendre une langue, une nouvelle culture, être dans un partage et pour comprendre profondément le fonctionnement d’une population. Les découvertes y sont enrichissantes. Bien évidemment, la condition sine qua non pour être au pair: il faut aimer les enfants et aimer être en contact avec eux. Si c’est le cas, vous pourrez vivre de super expériences. Beaucoup restent en contact avec leur famille d’accueil et tissent de vrais liens de grande soeur / tante avec les enfants tellement la famille a joué le jeu et a été dans une démarche de partage. Généralement ces contrats d’au pair sont entre six mois et un an, il faut donc y être préparé.