Le MANQUE de SENS? (Arrêtons de nous mentir)

Le MANQUE de SENS? (Arrêtons de nous mentir)

Avez-vous déjà vécu un manque de sens? On l’a toute ressenti un moment ou à un autre de notre vie. On est humaine donc on évolue. Et parfois on ressent ce vide intérieur, ce sentiment de solitude, d’incompréhension. Cette idée que l’on a tout pour être heureuse mais il y a ce truc qui nous gêne à l’intérieur et donc cette frustration vient toujours griser le tableau.

Respirez, vous n’êtes pas seule

Au contraire, le manque de sens est quelque chose d’assez universel et naturel. Parce que dans notre vie, on a toujours plein de décisions à prendre et d’une certaine manière notre environnement nous influence. Créant de petites périodes de doutes où on va remettre en cause notre situation du moment. On va se poser des questions sur les décisions qu’on a prise dans le passé. C’est tout à fait humain. 

Le manque de sens est un cadeau

Quand je parle de cadeau, c’est dans le sens d’arrêter de ne voir que l’inconfort. Le fait est que oui, il n’est pas agréable de vivre ce manque de sens, surtout si on le pousse en profondeur. Finalement le manque de sens est une émotions, il traduit un besoin non satisfaits. Il arrive parfois que l’on classifie les émotions, certaines étant négatives et d’autre positives. Ce n’est pas ma vision des choses. Il n’y a pas d’émotions négatives ou positives, il y a juste des émotions. Ces émotions sont utile qu’elles soient agréables ou désagréable. Je les qualifie donc si nécessaires ainsi: agréables ou désagréables, et quoiqu’il arrive elles requièrent une action, une prise en considération. Et c’est pareil pour le manque de sens bien que désagréable et, derrière lui, se cache une réalité. Souvent une vérité qu’on ne souhaite pas s’avouer et pourtant c’est la clef de la délivrance.

Arrêter de se mentir

Si l’on ose regarder profondément en soi ce qui se passe, on arrêter de se mentir. On a toutes les réponses en nous, même si c’est compliqué de faire son introspection. Il faut en profite pour voir ce qui ne va pas dans votre vie et identifier vraiment les choses qui ne peuvent vous satisfaire. Certes c’est difficile, cette réflexion fait le tri du vrai et du faux. Le cerveau étant bien conscient que les réponses sont en nous, il s’affaire alors à les occulter. Car peut-être, c’est trop dur de se l’avouer ou alors ça veut dire qu’il va falloir faire des sacrifices ou s’affirmer. Bref rien de tout ça ne nous enchante particulièrement. Peut-être que cela inclus même l’écoute des remarques extérieur qui heurte notre égo. Toutes ces raisons fond qu’on préfère se tapir dans son manque de sens par peur de souffrir.

S’assumer

Au final, quitte à souffrir maintenant de ce manque de sens, quelle souffrance préfère-t-on? Du court terme ou du long terme. À court terme on peut souffrir d’assumer ses besoins intérieurs et ce qui nous fait vibrer. Oui, il va falloir entendre les remarques de vos proches, leur doutes et même peut-être leur tentatives de dissuasions. Mais le tout va aboutir à une vie plus accomplie sur le long terme. Alors que rester dans le confort de sa vie actuelle où l’on n’a pas besoin de se justifier, de prendre des risques;  c’est du confort à court terme et de l’inconfort à long terme. Alors qu’est-ce que vous préférez?

Un épanouissement long terme ne requiert qu’un petit tremblement court terme. Et en assumant vos décisions, vous serez claire sur ce que vous voulez. Vous serez en alignement avec vous-même pour le reste de votre vie. Évidement la période d’adaptation va nécessiter votre énergie mais c’est mieux qu’une vie que vous n’avez pas choisi. Se donner la priorité demande un vrai courage. 

Retrouvez la version vidéo de cet article sur ma chaine YouTube, juste ici: Le MANQUE de SENS? (Arrêtons de nous mentir)